Locataire: Pourquoi votre loyer va augmenter au 1er semestre 2022


L’Insee a publié le dernier indice de référence des loyers (IRL) qui permet à un bailleur d’augmenter le montant du loyer de son locataire en cours de bail. Conséquence de l’inflation, l’IRL du 1er trimestre 2022 connaît une hausse de plus de 2 %.

L’augmentation annuelle du loyer doit prendre en compte l’IRL du trimestre de référence et celui du même trimestre de l’année précédente, ainsi que le montant du loyer actuel. Illustration Adobe Stock Un loyer peut être augmenté, sous certaines conditions, par un bailleur une fois par an si une clause inscrite dans le contrat de location le prévoit. La date de révision est celle indiquée dans le bail. À défaut de mention, la révision du loyer intervient chaque année à la date anniversaire de la signature du bail. Pour calculer l’augmentation de loyer d’une location vide ou meublée dans le parc privé, il faut tenir compte depuis 2008 de l’indice de référence des loyers (IRL). Celui-ci est fondé sur l’évolution des prix à la consommation hors tabac et hors loyers sur les 12 derniers mois. Avec l’inflation (+ 4,5 % au mois de mars, selon l’Insee), l’IRL du 1er trimestre 2022 est en hausse. Une valeur qui ne cesse d’augmenter Après + 1,61 % au 4e trimestre 2021 et + 0,83 % au 3e trimestre 2021, l’IRL du 1er trimestre 2022, publié le 16 avril 2022 par l’Insee, est en hausse de 2,48 % par rapport à celui du 1er trimestre 2021 publié le 17 avril 2021. Les dernières hausses importantes remontent au 1er trimestre 2012 où elle avait été de 2,24 % et au 3e trimestre 2008 où elle avait été de 2,95 %. Une révision de loyer qui prend en compte trois éléments L’augmentation annuelle du loyer doit prendre en compte l’IRL du trimestre de référence et celui du même trimestre de l’année précédente, ainsi que le montant du loyer actuel. L’IRL du 1er trimestre 2022 s’élève à 133,93 et l’IRL du 1er trimestre 2021 à 130,69. Le calcul pour augmenter le loyer se fait de la manière suivante : montant du loyer actuel (hors charge) x Nouvelle valeur de l’IRL du trimestre de référence / L’IRL du même trimestre de l’année précédente. Par exemple, un bailleur qui a signé un contrat de location le 2 mai 2021 avec son locataire peut réévaluer le loyer au 2 mai 2022. Il doit prendre en compte l’IRL du 1er trimestre 2021 qui s’élève donc à 133,93. Si le loyer mensuel actuel est de 500 €, un bailleur peut ainsi demander un loyer révisé de 512,4 € (500 x 133,93 / 130,69 = 512,4), soit une hausse totale de 148,8 € sur un an.


#immobilier #bailhabitation #loyer

4 vues0 commentaire