top of page

Echec ou pas échec et si oui pour qui ? ….... 🤔


J'ai décidé de vous parler d'un dossier de droit de la famille dans lequel je suis avocate accompagnatrice en médiation.

La situation :

👉 les époux ne se parlaient quasiment plus et passaient leur temps à correspondre par « sms »

👉 deux jeunes enfants déchirés au milieu du couple parental

Il fallait donc :

📌 rétablir une communication dans le couple

📌 préserver les deux jeunes enfants

Ma proposition : une médiation familiale, qui à ma grande surprise a été acceptée par tous ☀️

Monsieur est très angoissé par les questions financières: sa situation professionnelle a défavorablement évolué (il n'a pas souhaité en parler à son épouse) et Madame ne participe pas aux charges familiales. De son coté, Madame ne souhaitait pas voir son couple disparaître.

La réunion d'information s'est bien déroulée 🌈

Il était important de restaurer une communication entre les époux, la première réunion plénière a donc porté sur les ressentis de chacun, comment faire pour que les époux arrivent à communiquer …. et comme nous nous trouvions juste avant les grandes vacances, trouver ensemble une organisation

Cela n'a pas été un long fleuve tranquille : un aparté a été nécessaire, mais au final le couple a pu communiquer et nous avons également trouvé une organisation concertée pour les grandes vacances 🏹💫

La seconde réunion plénière devait se tenir au mois de juillet …... mais il a fallu sauver l'appartement du couple ⚡️, Monsieur ne pouvant plus continuer à rembourser seul le prêt immobilier, a négocié avec la banque et a obtenu un avenant ...mais Madame a refusé de le signer imaginant que son mari lui cachait certaines choses....

Cet accord a été obtenu grâce au travail de concert des deux avocates 🥑🥑… et donc l'appartement sauvé ! 💫

Après échange avec la médiatrice, il a donc été convenu que lors de la seconde réunion plénière de septembre, les questions concrètes financières serait abordées …. mais Monsieur considère que l'objectif d'une séparation amiable n'est pas atteint et que Madame refuse toujours de participer aux charges financière de la famille : il décide donc d'arrêter la médiation après une seule réunion plénière de médiation ! 😥

Pourtant, la situation était tout à fait normale ... et nous étions sur le chemin de l'objectif souhaité …ce que j'ai expliqué au client. Dans le cadre d'une médiation une seule réunion plénière est très rarement suffisante. Il faut en général au moins 2 à 3 séances plénières. 🏊‍

⁉️ est-ce un échec pour moi qui n'est pas réussi à convaincre mon client de poursuivre la médiation ?

ou

⁉️ est-ce au final un échec pour le client, qui ne pourra voir son souhait se réaliser d'avoir des réponses rapides (encombrement des tribunaux et il n'y a plus d'urgence), et qui aurait pu obtenir certaines choses avec la médiation, alors que cela sera difficile devant un juge ?

crédit photo: pixabay

Comentários


bottom of page